Ceremonie funeraire Thailandaise

Publié le par ..:: Nico ::..



NikitaSergueievitchKROUCHTCHEV a tous,

Prelude Laurel ON

Amis de mon blog desole, vous m'avez tous manque, desole d'avoir ete si long et de n'avoir pas donne plus de nouvelles. c'est le plus beau jour de ma vie, je vous aime tous ...

Prelude Laurel OFF



Voila,les vacances en famille sont terminees, je finalise mes papiers pour "bien" terminer mon VIE, et desormais j'ai un peu de temps...

On va donc reprendre ou on je m'etais arrete...

..:: Vendredi 27 Octobre 2006 ::..

Dernier jour au sein de STWC, ca fait bizarre, depuis deux trois jours je suis transparent, plus grand chose a faire. Piu vient me chercher a l'entreprise vers 15h00 pour partir direct sur Ayuthaya. Je dis au revoir a mes collegues et aux employes, j'ai une petite boule au ventre. Dans le meme temps Piu est soumise a de nombreuses questions de la part de mes collegues de bureau.

On part, pas un regard vers l'entreprise, comme dirait l'autre je pars comme un prince...

Arrive a Ayutthaya 2heures plus tard, nous logeons chez la tante de Piu. Je dors sur le carrelage en plein salon.

..:: Samedi 28 Octobre 2006 ::..

C'est le debut des festivites.

Pour vous planter le decor, le grand pere de Piu, a la mort de sa femme est devenu moine
(c'est assez courant en Thailande). Au fil des annees il est devenu un moine respecte. Son GP est mort en avril, il faut attendre 100 jours pour pouvoir l'incinerer (regle bouddhiste). Mais dans notre cas, pas de bol, la fin des 100 jours tombe en plein careme  bouddhiste, donc oblige de reculer la date de la ceremonie. La date a ete choisie suivant des calculs de "cartomanciens". Entre avril et fin octobre, des jours ce sont passes, le corps dans le cerceuil, est reste dans la chambre du mort.

Pendant ce temps nous preparons la decoration du temple.




La premiere etape mise a part la preparation ornementale du temple, c'est le transport du cerceuil dans la salle principale du temple. La famille et quelques privilegies (je fus designe  volontaire pour photographier les evenements) se rendent dans la chambre.



Habitude etrange, le monsieur des pompes funebres ouvre le cerceuil.

Quand on a un mort dans sa famille, et que l'on voit le defunt, on a un peu de mal, imaginez apres 6 mois... la photo pour ceux qui veulent est ICI.

Des pleurs, des larmes, et quelques minutes plus tard, on enduit le crane d'huile et on y depose des feuilles d'or comme a l'accoutume. On referme ensuite le cerceuil, puis, en musique, la procession funerraire composee de la famille, de moines amene le cerceuil dans la salle principale du wat.










Moi je reste un petit moment seul dans cette piece vide, en me demandant ce que je fais la. La fin de la journee est rythmee par les differentes prieres collectives...



..:: Dimanche 29 Octobre 2006 ::..

Aujourd'hui c'est mon jour, je vais etre "Bouat na faille" litterallement  "moine proche du feu".

Reveil, grignotage puis direction le Wat.

Il faut savoir qu'une fois moine on ne vous appelle plus par votre prenom, mais par "naine" si vous etes novice ou "pla" si vous etes moine, suivi ou non de votre prenom. Les femmes ne peuvent pas vous toucher, vous ne devez pas courrir, ne pas avoir de pensees negatives...il y a plus de 250 regles a suivre...

Premiere etape de ma journee monastique, rasage par l'oncle de Piu...ca fait super bizarre de ne plus avoir du tout de cheveux, ni de sourcils...





Puis direction vers un des Wats principal d'Ayutthaya pour l'ordonnancement. C'est simple..en theorie...

Il suffit de repeter ce que dit le vieux moine...sauf que celui baragouin et je comprends rien...Et vu que c est pas du thai mais du pali c'est un peu chaud...nous sommes deux dans la meme galere mais nous y arrivons quand meme...






Le site dhammadana.org explique le deroulement :

"Comment devient-on novice ?

Rien n'est plus simple. Le vinaya explique la procédure en détail, donnant toutes les formules en pali qu'il convient d'énoncer. Pour résumer : celui qui souhaite être novice en formule la demande auprès d'un moine, ensuite il se rase, il quitte ses vêtements laïcs, il met sa robe monastique, il « prend refuge » et prend les 10 préceptes auprès du moine. Voilà un nouveau novice !

Une fois que le futur novice a demandé au moine le triple refuge et les 10 préceptes, il commence par rendre hommage à Bouddha :

« namo tassa bhagavato arahato samá sambuddhassa namo tassa bhagavato arahato samá sambuddhassa namo tassa bhagavato arahato samá sambuddhassa. »

« Vénérons l'être parfait, libéré de toutes impuretés, ce Bouddha omniscient Vénérons l'être parfait, libéré de toutes impuretés, ce Bouddha omniscient Vénérons l'être parfait, libéré de toutes impuretés, ce Bouddha omniscient. » "


Puis de retour au wat, de nombreuses prieres en pali plus tard le grand moment arrive en fin d'apres midi. Plus de 200 personnes sont la. Le cerceuil s'en va au son des tambourins  vers le crematorium. Cette fois ci, je ne suis plus spectateur mais acteur de cette marche funebre. Les moines tiennent le fil de coton relie au cerceuil. Nous avancons doucement, paisiblement.








Nous effectuons trois tours du crematorium a un rythme proche des legionnaires lors du 14 juillet...

Les trois tours sont faits, notre role est termine...

La ceremonie prend fin avec la cremation du corps. La foule se disperse apres un dernier salut au mort alors qu'une epaisse fumee noire sort de la cheminee.

Dans un etat assez etrange, je quitte mes vetements monastiques et je redeviens moi meme par une ceremonie de renonciation.

Experience etrange, inoubliable, le jour de mes 26 ans...

Publié dans Thailande

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
X
c'est très beau nico ... ça doit être super émouvant tout ce cérémonial .<br /> you're da boss !!
Répondre